Electrotechnicien

C’est le spécialiste des applications de l’électricité ! Il conçoit, analyse, installe et s’occupe de la maintenance des équipements électriques domestiques, industriels (automatisation, automates programmables) ou de bureau…

Le métier d’Electrotechnicien ?

Spécialiste en électricité, il réalise l’installation électrique d’un bâtiment, place les câbles qui distribuent le courant et raccorde différents appareils. Son domaine d’intervention inclut les matériels électriques d’un bâtiment ou d’une usine (moteurs d’ascenseur, transformateurs, disjoncteurs…), mais aussi tous les automatismes qui contrôlent en permanence ces équipements. Technicien, il exerce diverses fonctions (ouvrier, technicien, chef de chantier,) et assure la mise en service et la maintenance des équipements électriques. L’électrotechnicien vérifie qu’un prototype (premier modèle) répond bien aux performances attendues.

Quelles qualités pour exercer ?

L’électrotechnicien doit être à l’aise avec les calculs et très rigoureux dans l’application des normes (hauteur des prises, distance entre plusieurs appareils). Il est curieux et s’informe régulièrement sur les technologies électrotechniques qui sont en constante évolution. Sa capacité d’adaptation constitue, en plus de sa polyvalence, la clé de sa réussite. Dans son domaine, il se doit d’être précis et de communiquer facilement.

Quelles sont les conditions de travail ?

Ce technicien travaille dans différents types d’entreprises. Celles qui fabriquent du matériel électrique ou conçoivent des installations importantes, celles qui réalisent des installations électriques et en assurent la maintenance (structures artisanales ou de taille moyenne).

L’environnement de travail de l’électrotechnicien et les outils mis à sa disposition sont variables. En bureau d’études, il utilise des consoles de conception assistée par ordinateur (CAO). Au sein d’un service d’essais, il dispose d’appareils de mesure sophistiqués. Dans l’ambiance animée d’un chantier d’installation, il travaille avec des logiciels de gestion de planning. Dans l’industrie ou en atelier, il bénéficie de machines et d’outillages de taille et de coût importants.

Quelles sont les perspectives de recrutement ?

L’électrotechnicien travaille dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, de la construction électrique, des transports (SNCF, RATP…), dans les entreprises agroalimentaires, de chimie ou de construction automobile. Dans les sociétés d’ingénierie, il conçoit des installations sur mesure pour les bureaux, hôpitaux ou usines (généralement avec de très nombreuses fonctions automatisées), etc.

L’énergie électrique, et toutes les technologies qui en découlent, sont en pleine expansion. Avec le développement des automatismes, des réseaux de communication et de la domotique (automatisation de fonctions dans les maisons, les bureaux…), le niveau de compétence s’élève. Les besoins en personnel qualifié restent très importants pour ce type de métier.

Quel salaire ? Quelle carrière ?

Salaire du débutant : de 1600 à 2500 euros brut par mois

L’électrotechnicien évolue rapidement, car la demande en personnel encadrant est très forte dans ce secteur. Avec un bac pro, il peut devenir chef d’équipe. Avec un BTS, chargé d’affaires. Autre possibilité : s’installer à son compte ou s’expatrier dans des pays où l’on réclame des électrotechniciens.

Comment devenir Electrotechnicien ?

Le BTS permet d’exercer en tant que technicien d’études, d’essai ou d’accéder à des fonctions d’encadrement. Il existe aussi un DUT et des licences pro.

Niveau bac + 2

Niveau bac + 3

  • Licence pro électricité et électronique appliquée au bâtiment ; électricité et électronique, option distribution électrique et automatismes ; électricité et électronique, option mécatronique ; électricité et électronique, spécialité métiers de la mesure, de l’instrumentation et des contrôles ; électricité et électronique, spécialités conception électronique de systèmes automatisés, maîtrise et qualité de l’énergie électrique…