Philippe, apprenti en CRSA

Philippe SCHARTIER, 35 ans, a suivi le BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques et termine ce beau parcours au Pôle Formation 58-89 en tant que major de promo académique !

Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques

"Nous avons pour seules limites que celles que nous nous fixons"

Quel a été ton parcours avant d’intégrer le BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques ?

Avant d'intégrer le Pôle Formation 58-89, j'ai été pâtissier pendant 15 ans. Titulaire d'un CAP et d'un BAC Pro, je souhaitais reprendre mes études. Afin de mieux cibler mon choix, j'ai effectué un bilan de compétences qui m'a permis de confirmer mon projet professionnel. J'ai choisi de me diriger dans le domaine technique, et plus précisément, je souhaitais intégrer le BTS CRSA.

Je suis allé à la Journée Portes-Ouvertes du Pôle Formation 58-89 et j'ai rencontré Laure Mincheneau, responsable de la formation continue, qui m'a conseillé de commencer par un CQPM* Conducteur de Systèmes de Production Automatisée (CSPA), car je manquais réellement de connaissances techniques, j'étais pâtissier ! 

Voyant l'opportunité de faire mes preuves, j'ai intégré cette formation qui se déroulait à Sens. J'étais motivé, j'avais le potentiel et les formateurs m'ont aidé à assimiler toutes les connaissances techniques dont j'avais besoin afin de pouvoir accéder au BTS CRSA. Et j'ai réussi !

Quelle est ta fierté depuis ton entrée au Pôle Formation 58-89 ?
Aujourd'hui major de promo de la promo 2019 du BTS CRSA, je souhaite repousser encore mes limites et poursuivre mes études en école d'ingénieur en robotique. J'ai été accepté dans les deux écoles ou j'ai postulé et j'ai l'honneur d'intégrer à la rentrée 2020, l'ESIREM Dijon/Le Creusot, en cursus d'ingénieur Robotique et Cobotique. Je repars donc pour trois années d'études.

Passer de pâtissier à ingénieur est un énorme projet, en apparence difficile à concrétiser, mais avec le travail nécessaire, tout est réalisable. Nous avons pour seules limites que celles que nous nous fixons.

Tu as vécu une belle expérience dans ton entreprise d'accueil ?

J'ai intégré Benteler Automotive à Migennes qui fabrique des pièces automobiles. C'est une entreprise très intéressante car elle possède et utilise tout le panel technologique que l'on peut avoir besoin pour ce genre de cursus d'apprentissage. L'automatisme à été le coeur de ma formation et j'ai énormément appris grâce à mon tuteur.

Je ne peux pas continuer mon parcours avec eux, j'ai plus de 30 ans, il leur est impossible de me faire un nouveau contrat de professionnalisation. Mais j'ai déjà trouvé une autre entreprise !C'est d'ailleurs à ce moment là que je me suis rendu compte qu'il n'existe rien aujourd'hui pour permettre à des personnes de plus de 30 ans de pouvoir poursuivre de longues études. J'ai du passer par une inscription à Pôle Emploi et autant vous dire que ce projet a été très difficile à défendre face aux entreprises, compte tenu des facilités qui leur sont offertes en prenant un jeune de moins de 30 ans en alternance.

Quel est le projet que tu as le plus aimé ?
Le premier qu'il m'a été confié. J'ai installé un automate avec son pupitre de commande sur une machine, puis j'ai créé le programme. Cette installation a permis à la machine d'être reliée au réseau de l'entreprise dans le but de suivre la production via un logiciel de gestion de production. Cela m'a permis d'apprendre énormément de choses en terme d'automatisme et en réseau de communication.


Pourquoi recommandes-tu le Pôle Formation 58-89 et l'alternance ?
Je recommande le Pole Formation 58-89 à toutes personnes qui souhaitent une formation de qualité avec des formateurs qualifiés. Leur expérience nous guide dans notre formation. C'est pour moi un centre de formation près des entreprises et des alternants, qui permet de former les professionnels de demain en fonction des besoins des entreprises. Une approche qui, à mon sens, offre une meilleure employabilité aux personnes qui intègrent les formations.

Les formations par l'alternance gratifient les apprentis d'une expérience de terrain importante. Expérience qui augmente la valeur professionnelle d'un jeune diplômé.

 

*CQPM : Certificat de Qualification Paritaire de la Métallurgie