Donovan, apprenant en MPI

Donovan LEFRANC, 20 ans, suit la licence professionnelle Management des Processus Industriels en alternance dans l’entreprise FIMM (Fabrication Industrielle de Matériel de Manutention), basée à Joigny.

Management des Processus Industriels

"Aujourd’hui je ne révise pas mes cours parce que je m’y sens obligé, mais parce que j’ai envie de comprendre."

Quel a été ton parcours avant d’intégrer la licence professionnelle MPI ?


Après avoir obtenu un bac STI2D en option ITECH (innovation et éco-conception), j’ai poursuivi sur un BTS CPI (Conception des Produits Industriels) en formation initiale.

Suite à l’obtention de mon BTS, je ne me sentais pas encore prêt à entrer directement sur le marché du travail, mais je ne souhaitais pas non plus continuer mes études en formation initiale : je n’appréciais plus l’aspect purement théorique, et j’avais besoin de ce côté pratique proposé par l’alternance.

En me renseignant sur les poursuites d’études possibles, j’ai découvert la licence professionnelle Management des Processus Industriels, proposée par le Pôle Formation 58-89. Celle-ci représentait la suite logique de mon parcours puisqu’on continue à y faire de la conception, et on acquiert également des connaissances pour atteindre un poste de manager ou de responsable d’équipe.

J’ai donc connu les 2 parcours : la formation initiale et la formation en alternance. Aujourd’hui, je ne regrette pas du tout d’avoir choisi l’alternance. En plus d’obtenir un diplôme, on gagne une expérience sur le terrain, qui est très formatrice, mais également très appréciée sur un CV.

Comment as-tu trouvé ton entreprise d’accueil ?

Ce sont les chargés de relation entreprise du Pôle Formation 58-89 qui nous ont mis en relation : l’entreprise FIMM et le Pôle Formation 58-89 travaillant en collaboration depuis plusieurs années. J’ai donc été contacté par l’entreprise afin de passer un entretien, à la suite duquel j’ai été retenu pour y effectuer mon année d’alternance.

De mon côté, j’avais également déjà effectué des démarches de candidature dans d’autres entreprises industrielles de la région car je désirais vraiment effectuer cette licence en alternance, et j’étais donc déterminé à trouver une entreprise d’accueil.

Pour toi, quels sont les atouts du Pôle Formation 58-89 ?

Pour moi, le positionnement géographique du Pôle Formation 58-89 est un réel avantage : étant de la région, j’ai pu centraliser mon établissement de formation et mon entreprise d’accueil autour de chez moi, puisqu’on a la chance dans l’Yonne d’avoir beaucoup d’entreprises du secteur industriel.

De façon plus générale, nos formateurs, qui sont d’anciens professionnels ayant travaillé dans l’industrie, représentent une vraie valeur ajoutée pour le Pôle Formation 58-89. Avant d’enseigner un métier, ils ont pu l’appliquer sur le terrain et développer une culture-entreprise qui apporte quelque chose de très concret à la formation.

Quel conseil donnerais-tu à un jeune qui souhaiterait se tourner vers l’alternance ?

La motivation est primordiale : il faut vraiment s’y mettre à fond, avoir envie de travailler et ne pas chercher seulement la rémunération au risque de ne pas du tout s’épanouir dans son travail.

Il faut aussi savoir être autonome, et surtout ne pas avoir peur de se lancer. Même en n’excellant pas forcément à l’école, le côté professionnalisant offert par l’alternance peut permettre de rattraper les lacunes théoriques. Pour ma part, je n’étais pas du tout un enfant épanoui à l’école, et aujourd’hui je ne révise pas mes cours parce que je m’y sens obligé, mais parce que j’ai envie de comprendre. Au Pôle Formation 58-89, on utilise des outils qui sont réels, que l’entreprise utilise également, et ça c’est très formateur. Pouvoir illustrer ses cours à l’aide d’exemples vécus en entreprise, ça aide beaucoup à comprendre.

Il y a également un côté très gratifiant pour soi-même, comme le fait de pouvoir apporter dans son entreprise des choses innovantes que l’on a appris en formation.